Moi et la mer de Weddell / Hello Coton

Marius sort avec Daphné, la plus belle fille du collège. Il est entouré de Malek et d’Arthur, ses amis indéboulonnables. Son grand frère est une future rock star interplanétaire. Ses parents sont normalement ennuyeux. Son grand-père est presque un héros de la dernière guerre. Il a même Vanille, son vieux teckel aux dents pourries. Tout va pour le mieux.
Mais pourquoi étouffe-t-il ?

Ce roman nous entraine dans le quotidien d’un adolescent, Marius, qui rêve de voir la mer de Weddell (Antarctique). Cette volonté le coupe du monde réel peu à peu car il n’apprécie rien tant que son rêve.

Un récit torturé mais surtout une belle tranche de vie d’un adolescent finalement bien normal, avec ses proches et leurs défauts. Sa mère en colère depuis qu’elle a arrêté de fumer, son père qui se fait materner, son frère qui abandonne la guitare pour des études prestigieuses, son grand-père qui radote, ses amis, sa petite amie… Une fresque qu’il décrit sous nos yeux avec son regard amer.

Ses rapports avec sa petite amie Daphné et son grand frère rythme ce roman qui repose sur les interactions entre les personnages bien que Marius se sente souvent seul.

« Mon frère s’est tiré à Bordeaux pour réaliser son grand rêve. Entrer dans une école de management et tenter de devenir un crack de la bourse. Son ancien grand rêve consistait à révolutionner le rock en jouant de la guitare avec la langue. Un jour, on ne sait pourquoi, ce rêve a disparu. J’imagine qu’il a eu peur de s’écorcher les dents avec les cordes. Ou alors un de ses potes lui a parlé de Jimmy Hendrix. Il a donc choisi la seconde option : moins facile pour draguer les filles, je sais, mais tellement plus convaincant pour louer une baraque sur la Côte d’Azur. »

Son frère parti à Bordeaux est le déclencheur de toute sa rébellion semble-t-il, une excuse qu’il prend pour être un gentil rebelle… C’est un peu du déjà vu mais Marius a un petit quelque chose en plus, dans sa façon de voir la vie et les autres…

L’auteur utilise une écriture qui joue avec les mots, en nous offrant une vision très précise du narrateur Marius. Selon son étant d’esprit il peut se répéter à coup de phrases courtes cherchant mille façons de nous montrer son désarroi ou bien nous faire rêver avec poésie.

Cette quête initiatique permet de tirer de belles leçons et une certaine philosophie de la vie. Un très beau roman, assez contemplatif finalement, peut être pas du goût de tous les adolescents, mais touchant.

A retrouver ici : Hello Coton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s