L’accélérateur d’amour / Keskonlit

L'accélérateur d'amour - Le Rouergue - 2015

Dekoiçakoze ?

Une nouvelle est arrivée dans la classe de CM2 de Clément. Débarquée fraîchement du Maroc, elle s’appelle Kenza et elle est magnifique. C’est sûr, Clément est amoureux. Amoureux, mais complètement invisible pour sa dulcinée qui ne semble pas l’avoir remarqué. Heureusement, il a Solenn, la fille de la copine de son père, pour l’aider. Sa nouvelle sœur a un livre rempli de conseils magiques pour faire chavirer l’élue de son cœur. De formules magiques en potions d’amour, Clément va se rendre compte que l’amour n’est pas si simple et qu’il n’est pas toujours là où on l’attendait…

Keskonenpense ?

Répéter inlassablement une formule magique en buvant deux litres de tisane d’ortie, déclamer un poème devant toute la cour et se rendre ridicule, trimballer un chat dans son sac et se faire lacérer le dos juste pour jouer au héros sauveur de matous… Que n’est-on pas prêt à faire pour séduire l’élu(e) de son cœur quand on est en CM2 ? Quand il n’est pas occupé à tester une technique de séduction loufoque, Clément partage son quotidien d’enfant de famille recomposée avec le lecteur. Une famille où tout va bien semble-t-il. La copine de son père est sympa, lui et cette dernière roucoulent sans arrêt. En plus, le garçon s’entend bien avec sa nouvelle sœur. Oui, mais elle n’a jamais demandé à être sa sœur, et vice versa.

L’accélérateur d’amour soulève un problème dont on parle peu quand il s’agit de famille recomposée : le lien fraternel obligatoire qui unit soudainement les enfants. Il ne s’agit pas d’entente ici, mais bien de la nature du lien. On demande à des enfants qui n’ont ni le même sang, ni histoire commune, de se considérer désormais comme frères et sœurs. Mais qu’en est-il quand ceux-ci désirent autre chose et que les sentiments ressentis vont au-delà de l’amour fraternel ? Comment s’improviser frère ou sœur quand on rêve d’être un amoureux ? Peut-on seulement aimer dans ces conditions, est-ce acceptable ? Arnaud Tiercelin soulève la question subtilement, sans donner de réponse toute faite, faisant simplement parler les émotions de deux enfants coincés par un schéma familial contraignant. Un roman fantaisiste et touchant.

A retrouver ici :  Keskonlit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s