Plus un jeu

image

Texte librement inspiré du roman de Coline Pierré.

Il n’est pas question. Non, n’y comptez pas.

De jouer. De surjouer. De déjouer. De descendre.

Pas question d’aller sourire, d’aller lui sourire.

À cette Marina.

Ce n’est plus un jeu.

De toute façon, si je la croise,

C’est très simple : je lui arrache les yeux.

Parce que.

Tout ça.

C’est sa faute. C’est à cause d’elle.

Il ne fallait pas me chercher.

Maintenant, je vais disparaître.

Elle va devoir trouver quelqu’un d’autre.

Moi, je ne joue plus le jeu.

Moi, je reste dans ma bulle.

Et personne ne me trouvera jamais.

Mais vous savez,

Ce n’est pas grave. Plus vraiment.

Parce qu’on y est bien.

Ici. C’est parfait.

Dans ce duvet.

Au fond de ce placard.

A l’abri de la folle et du monde.

Comme le monde est loin.

Et comme on échappe à toutes les horreurs.

Tout est ouaté. Enveloppé. Apaisé.

Et la solitude fait parfois moins mal.

Un peu plus, et on s’y croirait.

Sur la putain d’île de ma mère.

Sur son île perdue, remplie de vent.

Son île, que nous, avec Bena,

Nous ne connaissons pas.

Ce n’est pas un jeu.

Avec Bena, nous n’avons plus envie de rire.

Nous n’y sommes plus.

Plus vraiment.

Dans les yeux de notre mère.

Alors je ferme les yeux

Et j’y crois presque.

Ça y est, j’y suis.

Dans son monde si froid.

Bena et moi,

On fait du feu,

On lance des signaux,

Mais ce n’est pas un jeu.

Les choses sont ainsi.

Notre mère regarde ailleurs.

C’est difficile mais c’est comme ça.

Avec Bena, nous n’existons pas.

Arnaud Tiercelin, le 9 mars 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s