Ma Mona

explosion-petit-pois

Texte librement inspiré du roman d’Alex Cousseau.

Mona est mon amie
Arrêtez de dire
N’importe quoi
Elle est là

Je sens son souffle
Quand elle pose sa tête
Sur mon ventre
Quand n rit dans le parc
Couchées sur l’herbe

Mona est dans mon ventre
Je sens sa tête
Elle est là
Quand on rit
Sur l’herbe
A dire
N’importe quoi
Couchées
A rire
Aux éclats

Mona est dans le parc
Mona est dans ma tête
Pour mes parents
Mona n’existe pas

Pour mes parents
Je dois avoir
De vrais amis
Je dois arrêter de parler
A Mona

Et pourtant
Elle est là
Quand je tourne la tête
Quand j’ai mal au ventre

Mon amie
Ma Mona
J’en perds mes mots
Encore un peu

Je ne veux pas
La perdre
Je veux encore ses yeux
Et puis aussi, sa voix.

© Arnaud Tiercelin – Tous droits réservés – 12/2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s