Site officiel

AVT_Arnaud-Tiercelin_6378

Un matin je suis venu et c’était l’hiver dehors. C’était prévu il y avait le froid et les jambes gelées. Il y avait les cheminées et les passants sous les manteaux, le froid qui englue, qui enserre, le froid plus fort que tout. Déjà je le suivais, j’avais la tête qui partait et je regardais les arbres mais rien autour. J’avais treize ans, je voulais écrire des livres et je me plongeais dans des déserts.

Un matin ce devait être l’hiver c’est sûr c’était le froid et les murs fissurés, le printemps dormait encore, la neige sur les fenêtres comme dans les films, comme dans les livres quand le blanc recouvre le ciel et donne cette impression glaciale pâle et fade, ces arbres décharnés, ces corps ensevelis qu’on ignore, cette soif qui s’est apaisée, je me suis retrouvé le ventre à l’air. Il n’y avait que du vent sur nos joues creuses, le temps passait, impossible de le tenir, de le serrer entre ses mains, et les jours passaient, rétrécissaient. Je demeurais calme, et pourtant.

Un matin on ne sait pas pourquoi, on le saura peut-être, ils ont décidé d’avancer, de mettre un pas dans la neige. C’est l’hiver mais ils sortent, tous ces mots comme sur le quai, ils débarquent. On ne reste pas derrière la fenêtre toute sa vie, les gens autour vous sourient et tout est moins laid. Les larmes se sont cachées, évanouies peut-être ou enneigées comme les toits de ces villes grises et sans forme, comme les armures que l’on dissimule sous sa veste quand le vent est trop fort.

Je suis resté assis, j’ai regardé la mer qui ne montrait plus son nez si long et osseux, ses mains noires de solitude. J’avais quinze ans, peut-être plus. Je ne voulais qu’écrire.

Un matin je suis venu et c’était l’hiver dehors, il n’y avait personne sur le port.

Le froid je me suis mis à suivre, sans espoir, sans savoir pourquoi.

Le vent sous mon pull je sentais et pourtant je ne savais rien encore du silence.

Je ne savais pas que j’allais tomber ici.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s